ZORA LA ROUSSE – Du théâtre en allemand malgré tout !

Les 29 élèves de la section AbiBac en seconde ne se sont pas préoccupé∙e∙s de la Covid-19 : leur projet de théâtre en allemand a été préparé et mené à bien malgré les restrictions dues à la crise sanitaire … mis à part le fait de devoir monter sur scène avec des masques, de n’accueillir que 35 spectateurs par séance dans l’immense amphithéâtre du lycée (au lieu de 250) et de ne faire que deux représentations au lieu des quatre prévues initialement. Tout le monde a joué le jeu et apporté sa pierre à l’édifice.

Ce n’est pas une mince affaire de déclamer son texte en allemand devant le public, d’y ajouter la mise en scène, de maîtriser les déplacements, les accessoires et la technique, le son et les images, quand on n’a que deux mois pour préparer le spectacle en cours d’allemand. Mais nous y sommes arrivé∙e∙s et chacun∙e y a contribué. L’assistante de langue Cornelia venue d’Allemagne nous a aidé∙e∙s pour la prononciation et a eu quelques bonnes idées de mise en scène, ce qui a considérablement contribué à la qualité du spectacle et à la bonne humeur pendant les répétitions. Le jour J, jeudi 1 avril 2021, nous avions également à nos côtés Mme Brigitte Grasset de l’association de théâtre « cultur’ peï » et nous pouvions profiter de ses conseils de mise en scène et de posture à prendre en tant qu’acteur et actrice ainsi que des effets de lumière pendant la pièce. Merci aussi à notre A.M.I. David pour avoir encadré la petite équipe technique en charge du son et des images projetées !

L’histoire de la bande de jeunes et leur cheffe de bande ‘Zora la rousse’ vivant dans une ruine de château sur la côte croate nous a permis de voyager un peu et d’imaginer leur vie dans la misère accentuée par leur querelles avec les jeunes bourgeois qui, eux, sont scolarisés et n’ont pas besoin de voler pour survivre. Le jeune Branko, qui vient de perdre sa mère et qui est arrêté pour avoir ‘volé’ un poisson tombé par terre, les rejoint quand Zora le libère de prison et il doit par la suite prouver qu’il est digne de faire partie de leur bande. La pièce met en scène les moments clé de l’histoire, comme la scène où la bande se bat avec les lycéens pour défendre leur ami Stjepan ou alors quand les jeunes aident le vieux pêcheur Gorian à pécher les thons arrivés dans la baie. La scène finale se passe au tribunal, où grâce à l’intervention de quelques adultes, le juge décide de donner la liberté et une nouvelle chance à la bande de Zora.

Le roman « Die rote Zora » de Kurt Held (1941) tient une place importante parmi la littérature de jeunesse de plusieurs générations de lecteurs déjà. Il a été traduit dans plusieurs langues et la série du même nom a été diffusée dans les années 70. Le texte allemand dialogué a été entièrement réécrit et les élèves l’ont découvert en classe avant qu’il ait été mis en scène. Il a permis aux élèves d’apprendre beaucoup de vocabulaire, de grammaire et de tournures de phrases. En gage de progrès linguistiques, citons que les élèves ont pu regarder, le lendemain des représentations de théâtre, le film en langue allemande (production cinématographique allemande de 2008) et semblent avoir absolument tout compris !

Chapeau bas, les jeunes actrices et acteurs de la seconde AbiBac, bien joué !