FRANCAIS

 CONNAISSEZ-VOUS L’HISTOIRE D’ HANSEL ET GRETEL ?

Voici celle de GRETEL et HANSEL !
C’est par le biais d’une lecture scénique offerte par la Compagnie BABA SIFON que
les 602 et 603 ont eu le plaisir de découvrir autrement ce célèbre conte des frères
GRIMM. Des parents face à un choix compliqué, des enfants qui doivent apprendre à
devenir autonomes et à ne pas faire confiance à des inconnus, s’entraider pour vivre
dans un monde meilleur… Ce conte regorge de morales à retenir.
Dans le chaudron magique, la sorcière avait mijoté sa recette pour emprisonner son
public dans son univers avec :
-des personnages à croquer
-la surprise du chef « Forêt »
-une infusion de bonnes paroles en français/créole
-un croustillant de détails drôles
-un public alléché par la maison de friandises et ses secrets
-des cerveaux qui bouillonnent pour visualiser les scènes
-une potion envoûtante pour marquer les esprits tirer les leçons de cette histoire.
Un grand merci à Léone et Damien de la Compagnie BABA Sifon et à la médiathèque
de la ville pour avoir rendu possible cette rencontre.
Mesdames GOPAL PANON et TANDRAYEN , professeurs de la 602 et 603

QUAND LA LITTÉRATURE

FAIT SE RENCONTRER DIVERSES CULTURES

Le mardi 4 octobre 2022, les 406 et les 407 se sont rendus à la médiathèque de Saint-André pour une lecture scénique du roman « J’ai 14 ans et ce n’est pas une bonne nouvelle » de Jo WITEK.

Après un travail élaboré en amont avec leurs professeurs de Français, Mme GOPAL PANON et Mme TANRAYEN, ainsi qu’avec  la documentaliste, Mme NATIVEL, les élèves ont pu échanger avec Mme PERNETTE et Mme BELTRAN sur les questionnements liés à l’adolescence, les problèmes communicationnels parents/enfants, le problème de l’accès à l’éducation dans le monde, les inégalités de traitement filles/garçons, la place de la femme dans la société et au foyer…

Le roman, ne mentionnant jamais aucun lieu tout au long de l’histoire, a permis de mettre en avant cette universalité des mises en situations rencontrées au gré de la lecture. Ainsi, le personnage principal et son univers ont su captiver l’attention de nos élèves qui ont fait des parallèles avec leur quotidien ou celui de leur entourage proche ou lointain.

Merci à la compagnie La Marotte et à la médiathèque de Saint-André pour cette action culturelle, humaine et enrichissante tant pour nos élèves que nous-mêmes !

L’HOMME DE BOUE

Ce mercredi 14 septembre, s’est tenue au collège la représentation de « L’Homme de Boue » par le collectif « Les Renards Volants », qui a honoré de sa présence les élèves de troisième, à peine arrivé sur l’île.

Avec un accueil et un soleil des plus généreux, la matinée s’annonçait de la plus belle des manières.

Le titre du spectacle « Homme de Boue » est un remarquable calembour avec l’expression « L’homme debout » montrant ainsi toute la symbolique de cet événement majeur qu’est la Première Guerre Mondiale. L’Homme, l’Humanité qui se lève et qui puise au plus profond de ses ressources pour sortir victorieux/se de cette période de sa vie.

Ce projet, en lien avec le programme d’Histoire et de Français, basé sur des lettres réelles de Poilus de la Grande Guerre, a permis aux élèves de s’approprier visuellement des passages incontournables de la vie de ces anciens combattants. Aussi, ce qui pouvait hermétique au niveau du texte, ne l’a pas été avec la mise en scène.

Entre curiosité, rires, imprévus et questionnement du public, Océane et Mathieu ont su captiver le public adulte comme élèves à travers leur jeu d’acteur et de régisseur.

Nous leur souhaitons une belle continuation et espérons les croiser à nouveau sur notre chemin !